Exam preparation

A passage of the official document defining the exam (http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=74959)

3 – Structure des épreuves

Les épreuves de langues vivantes obligatoires, qu’elles soient fusionnées ou non avec la langue vivante approfondie, sont constituées d’une partie écrite et d’une partie orale respectivement notées sur 20. La note globale de l’épreuve est obtenue en faisant la moyenne de ces deux notes.

S’agissant de la langue vivante approfondie, l’épreuve est fusionnée à l’écrit avec l’une des deux langues vivantes obligatoires. À l’oral, la forme d’interrogation propre à la LVA se substitue à celle de la LV1 ou LV2.

L’épreuve de littérature étrangère en langue étrangère, qu’il s’agisse de la LV1 ou de  la LV2, prend la forme d’une épreuve orale ponctuelle, notée sur 20 distinctement des autres épreuves de langue.

 

Pour cette série, l’articulation entre les différents oraux s’organise en fonction des choix faits lors de l’inscription au baccalauréat comme décrit dans le tableau ci-dessous :

 

LV obligatoire seule LV obligatoire seule
+ LELE obligatoire
LVA spécialité LVA spécialité
+ LELE obligatoire
Oral terminal Oraux terminaux accolés Oral terminal Oraux terminaux accolés
Durée : 20 minutes
Temps de préparation :
10 minutes
Durée : 20 minutes
+ 10 minutesTemps de préparation :
10 minutes
Durée : 20 minutesTemps de préparation :
10 minutes
Durée : 20 minutes
+ 10 minutesTemps de préparation :
10 minutes

 

3.1 Partie écrite des épreuves de langues vivantes obligatoires

 

L’intégration de l’épreuve de LVA au sein de l’épreuve de langue vivante obligatoire ne modifie pas la structure de l’épreuve écrite (compréhension + expression). Le ou les  supports de l’épreuve de LVA sont ceux de la LV1 ou de la LV2. En revanche, une partie du questionnement s’adressera spécifiquement aux candidats en LVA.

La partie écrite de l’épreuve comprend deux sous-parties : la première sous-partie porte sur la compréhension de l’écrit et la seconde sur l’expression écrite.

– Première sous-partie : compréhension de l’écrit, notée sur 10 points, au demi-point près.
Cette sous-partie prend appui sur un, deux ou trois documents en langue étrangère. Ces documents peuvent relever de différents genres (extraits d’œuvres littéraires ou d’articles de presse notamment) ; ils peuvent être informatifs, descriptifs, narratifs ou argumentatifs. Ils renvoient aux notions du programme sans exiger des connaissances trop spécifiques.

 

Certains documents peuvent comporter des éléments iconographiques. La longueur cumulée des textes ne pourra pas être inférieure à 2 800 signes en LV1 et 2 100 signes en LV2 (900 signes en LV1 et 700 signes en LV2 pour le chinois et le japonais – furigana non compris dans ce cas). Elle n’excédera pas 4 900 signes en LV1 et 4 200 signes en LV2, blancs et espaces compris (1 100 signes en LV1 et 900 signes en LV2 pour le chinois et le japonais – furigana non compris dans ce cas). Le protocole d’évaluation, diversifié et gradué, vérifie l’aptitude du candidat à :

 

Pour l’épreuve de LV1 Pour l’épreuve de LV2
– Identifier le sujet ou la thématique générale des différents documents
– Repérer dans un ou plusieurs documents les informations importantes relatives à un thème ou une problématique donnés
– Comprendre les événements ou informations essentiels présents dans les documents
– Comprendre les liens logiques, chronologiques ou thématiques entre les informations ou événements relatés ou évoqués dans les documents
– Comprendre les motivations et réactions des personnages, du narrateur ou de l’auteur quand elles sont clairement exprimées
– Comprendre les conclusions d’une argumentation(Niveau B1 du CECRL)
– Comprendre les détails significatifs d’un document informatif ou factuel
– Percevoir les points de vue, les opinions, les contrastes dans les documents et/ou dans leur mise en relation.(Niveau B2 du CECRL)
– Identifier le sujet ou la thématique générale des différents documents
– Repérer dans un ou plusieurs documents des informations importantes relatives à un thème ou une problématique donnés
– Comprendre les événements ou informations essentiels présents dans les documents
– Comprendre les liens logiques, chronologiques, thématiques entre les informations ou événements relatés ou évoqués dans les documents
– Comprendre les motivations et réactions des personnages, du narrateur ou de l’auteur quand elles sont clairement exprimées
– Comprendre les conclusions d’une argumentation(Niveau B1 du CECRL)
Pour l’épreuve de LV1LVA spécifiquement Pour l’épreuve de LV2LVA spécifiquement
– Comprendre le ou les textes dans le détail et en apprécier le style- Identifier les points de vue implicites(Niveau C1 du CECRL attendu pour la LV1LVA) – Comprendre les détails significatifs d’un document informatif ou factuel
– Percevoir les points de vue, les opinions, les contrastes dans les documents et/ou dans leur mise en relation(Niveau B2 du CECRL attendu pour la LV2LVA)

 

Seconde sous-partie : expression écrite, notée sur 10 points, au demi-point près.

Elle est évaluée, selon la durée de l’épreuve, à partir d’une ou plusieurs productions correspondant aux niveaux de compétence suivants :

 

Pour l’épreuve de LV1 Pour l’épreuve de LV2
À partir des indications données, le candidat rédige un ou plusieurs textes construits, prenant appui sur des événements, des faits ou des prises de position qu’il aura identifiés dans les documents servant de support à l’épreuve de la compréhension
Est évaluée essentiellement l’aptitude du candidat à rédiger, dans une langue correcte et directement compréhensible, un ou des textes cohérents et clairement articulés
(niveau B1 du CECRL)
À partir des indications données, le candidat rédige un ou plusieurs textes construits, prenant appui sur des événements, des faits ou des prises de position qu’il aura identifiés dans les documents servant de support à l’épreuve de la compréhension
Est évaluée essentiellement l’aptitude du candidat à rédiger, dans une langue correcte et directement compréhensible, un ou des textes cohérents et clairement articulés
(niveau B1 du CECRL)
Le candidat construit une argumentation personnelle à propos d’un thème en relation avec les documents servant de supports à l’évaluation de la compréhension de l’écrit ou à partir d’un nouveau document « tremplin » en relation thématique avec les documents-supports de la compréhension écrite, et qui permet de contextualiser et de nourrir l’expression.
Est évaluée essentiellement l’aptitude du candidat à exprimer de façon nuancée et argumentée une opinion ou un avis, en présentant clairement, dans une langue correcte aussi précise que possible, les avantages ou les inconvénients d’une proposition, les points forts et les limites d’une prise de position.
(niveau B2 du CECRL)
Pour l’épreuve de LV1LVA spécifiquement  Pour l’épreuve de LV2LVA spécifiquement
Écrire des textes structurés sur des sujets complexes en soulignant les points les plus saillantsExposer un point de vue de manière élaborée par l’intégration d’arguments secondaires et d’exemples pertinents pour parvenir à une conclusion appropriée(niveau C1 du CECRL attendu pour la LV1LVA) 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le candidat construit une argumentation personnelle à propos d’un thème en relation avec les documents servant de supports à l’évaluation de la compréhension de l’écrit ou à partir d’un nouveau document « tremplin » en relation thématique avec les documents-supports de la compréhension écrite, et qui permet de contextualiser et de nourrir l’expression
Est évaluée essentiellement l’aptitude du candidat à exprimer de façon nuancée et argumentée une opinion ou un avis, en présentant clairement, dans une langue correcte aussi précise que possible, les avantages ou les inconvénients d’une proposition, les points forts et les limites d’une prise de position
(niveau B2 du CECRL attendu pour la LV2LVA)

 

Une grille de référence pour l’évaluation de l’expression écrite, adaptée au niveau d’exigence de chaque langue (LV1 et LV2) avec la prise en compte de la LVA le cas échéant, est fournie aux correcteurs.

 

3.2 Partie orale des épreuves de langues vivantes

3.2.1 Partie orale des épreuves de langues vivantes obligatoires

L’évaluation de la partie orale prend la forme d’une épreuve ponctuelle. Le candidat présente à l’examinateur les documents qui ont illustré les quatre notions du programme  étudiées dans l’année. L’examinateur choisit l’une de ces notions. Après 10 minutes de préparation, le candidat dispose d’abord de 10 minutes maximum pour présenter cette notion telle qu’elle a été illustrée par les documents étudiés dans l’année. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 10 minutes.

3.2.2 Partie orale de l’épreuve pour la langue choisie comme enseignement de spécialité (langue vivante approfondie) en série L

Le candidat a choisi deux des notions étudiées dans l’année et a constitué pour chacune d’elles un dossier comportant deux documents étudiés en classe et un document de son choix qui illustre ou complète cette notion. L’examinateur choisit l’une des notions. Après 10 minutes de préparation, le candidat dispose de 10 minutes pour présenter son dossier et justifier ses choix. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 10 minutes.

 

Examples of students’ speaking exams (LVA/Advanced English)

How to build a folder (LVA/Advanced English)

Examples of students’ speaking exams (LELE/Literature in English)

How to build a folder (LELE/Literature in English)

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Espalengua

"L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde." (Nelson Mandela)

MSerret Doc

"Un élève n'est pas un enseigné, c'est un apprenant." R. Cousinet

Annick Arsenault Carter

Enseignante de SA classe inversée

My other school

Mr D's blog

Un Prof D Z'écoles

Numérique, Pédagogie, Ressources

IELTS Advantage - Blog, Tips, Advice, Lessons and Sample Answers for IELTS

Get the score you deserve in your IELTS exam. Experienced IELTS teacher will show you what the examiners want.

Les Octofun

8 boules d'énergie pour le plaisir d'apprendre

Oxford University Press

English Language Teaching Global Blog

Film English

by Kieran Donaghy

The Teeming Brain

Channeling the multiverse of ideas

The Golden Mean

Flying the Middle Course

Alec's ECMP Sample Blog

This WordPress.com site is the cat’s pajamas

A Kiwi in Colombia

A Kiwi perspective on Colombia

The Confident Teacher

Developing successful habits of mind, body and pedagogy.

%d bloggers like this: